Poésie

Quand

J’ouvre les volets

L’oiseau tourne

Suspendu à un fil

L’

Ours polaire

Parle à

L’agneau

Le bloc de métal

Avoisine le

Cactus

L’iceberg le

Clocher

Petit jardin d’enfant

Sérieux et émerveillé

______________________________________________________

Ame des pauvres

Cachée dans les plis des

Choses

Attend

Le sourire du passant.

______________________________________________________

Portiques altiers

Fils d’or des

Dieux

Ruines qui

Rayonnent

Sous le

Soleil de plomb

Antiques renommées

Croyances solennelles.

______________________________________________________

Le ciel nocturne

Etoilé

Est à toi

Illimité.

______________________________________________________

Tabou

Ta bise

T’en fous

Tu frises.

______________________________________________________

Ce que le

Temps

Cet éternel arrogant

Balance.

______________________________________________________

Musique en

Vers

Musique en laine

Verlaine

Des plaines

Et des jours                                                                              

Méditerranée en

Bleu

Bleu vert

Vert plaine.

______________________________________________________

Il ne jouera plus dans les

Limbes avec son

Saxophone

Plus de

Souffle

Plus de voix

L’instrument doré et les mains

Noires

Sont entrés dans les

Abîmes.

______________________________________________________

La ville

Organisée

Inventive

La voilà qui défile sous les ponts.

______________________________________________________

Thin ice

Sing twice

______________________________________________________

Soldats de

Feu

Ciels de plomb

Versent

Le sang des nations.

______________________________________________________

Aspect de la

Nuit

Légère ou qui se

Pose

Aspect de la

Nuit

Me calme et me repose.

______________________________________________________

Pour qu’elles aiment les hommes

Et leur mangent dans la main

Pour qu’elles gardent leurs pommes

Sans penser à demain

Pour que le mât s’enflamme

Sans que le bateau coule

Pour qu’on garde la trame

En traversant la foule.

______________________________________________________

Grand galériste

Tes peintres sont tes coursiers

Leurs veines

Contiennent

Les sables du désert

Leurs mains tiennent les dunes

Leurs yeux fixent l’

Horizon tremblant

Chameaux traversent les couleurs.

______________________________________________________

Couteau pour

Beurrer les tartines

Et

Régler les questions d’amour.

______________________________________________________

Les ramasser sans les

Séparer

Les obtenir sans

Les désirer

Les bienfaits des heures.

______________________________________________________

Et si d’

Aventure

Ta vie est trop dure

Mets-la sur mon

Cœur

Je prendrai tes pleurs.

______________________________________________________

Petit

Poème

Tout lisse

Glisse en luge sur la page

Blanche.